• Conseils d'utilisation

    Ce livre peut s'utiliser avec les comptines quand on apprend les gestes à des enfants (jusqu'au premier cycle de primaire, après cela dépend des enfants).

    Ensuite celui-ci peut s'utiliser avec les séquences musicales en fin de CD quand on apprend les gestes à des personnes ou des enfants plus âgés. Ces séquences permettent de rythmer la durée du geste.

     

    Conseils d'utilisation

     

    "Chouette alors !" fait partie des gestes les plus simples à exécuter, on peut l'utiliser avant de faire un enchaînement de plusieurs mouvements ou avant de faire ses devoirs par exemple ou bien pour attendre son tour avant un oral ou pour se concentrer après un moment de dispersion (comme la reprise de la classe).

     Cette petite détente du dos permet de délier certaines tensions et de vider l'esprit sans y prendre garde. Le mouvement de balancement, lui, est reconnu par le corps comme un mouvement rassurant.

     

    Conseils d'utilisation

     

    "La marche des nains" est un des mouvements de synchronisation le plus adapté pour les petits (5-6-7ans). Il permet d'apprivoiser ces gestes qui sollicitent la diagonale du corps, et de commencer à les maîtriser. Pour certains enfants, cette marche est déjà très difficile à exécuter, il ne faut alors pas la faire longtemps.

    La "marche des nains" ainsi que "la traversée de la forêt" dans le conte peuvent aider à retenir des points précis comme l'orthographe des mots, par exemple.

    Vous pouvez procéder comme suit : écrivez en gros caractères deux ou trois mots sur une feuille ou sur un tableau. Vous demandez à l'enfant de commencer son mouvement diagonal du type "marche des nains". Vous lui faites lire une fois le mot, puis vous lui demandez de l'épeler ( il ne faut pas qu'il bute quand il épelle, sinon il faut lui faire reprendre jusqu'à ce que cela soit fluide). Vous lui faites épeler trois fois avec le même mouvement diagonal s'il ne maîtrise pas les autres mouvements de "la traversée de la forêt", sinon vous changer le mouvement à chaque fois (devant, sur les côtés, derrière).

    Attention : l'apprentissage de ces mouvements peut demander beaucoup d'énergie à l'enfant, il vaut mieux utiliser 3 fois le même mouvement qu'il maîtrise bien, plutôt que de compliquer en introduisant des gestes mal acquis.

    "La marche des nains" peut aussi être utiliser pour apprendre une poésie en répétant les phrases plusieurs fois tout en marchant et en faisant le mouvement diagonal. (Nous, à la maison, nous le faisons autour de la table). Mais on peut utiliser d'autres marches, décrites en fin de livre, en fonction du moment et des envies.

     

    Conseils d'utilisation

     

    "Hou ! Hou ! Le Hibou" est adapté avant la lecture, l'écriture, les maths, le dessin, le solfège... Pour les plus petits (moins de 6 ans), on peut, simplement, les inviter à chauffer leurs yeux avec la paume de leur main sans les mouvements de balayage.

    "Hou ! Hou ! Le hibou" est adapté aussi aux enfants qui ont des problèmes de vue. En effet, ces mouvements de balayage permettent de détendre le nerf optique, et on les retrouve en réeducation occulaire. Les faire avec les paumes des mains sur les yeux est moins désagréable.

     

    Conseils d'utilisation

     

    "L'Escargot" est un mouvement qui invite à l'introspection. Chauffer ses oreilles avec un léger balancement tout en chantonnant est sécurisant. Ces gestes permettent de se rassembler après un moment de dispersion, et donc, favorise l'attention.

    Ces gestes permettent aussi de se rassurer ou de se calmer après un chagrin (Attention : ils peuvent avoir l'effet inverse quand un enfant n'est pas avec ses parents et qu'il a besoin plutôt d'être rassuré par un adulte).

    Si l'enfant ou l'adulte n'arrive pas à croiser ses bras pour aller attraper ses oreilles, on peut mettre simplement ses mains sur ses oreilles (adapter aux jeunes enfants).

     

    Conseils d'utilisation

     

    "Dauphin des cabrioles" peut être utiliser avant de faire une activité en groupe. Quand le dauphin nage, cela permet de se rassembler, on ramène les choses extérieures à soi. Quand le dauphin saute, cela permet de s'ouvrir vers l'extérieur et donc aux autres. Il est intéressant d'essayer ses deux mouvements, l'un après l'autre, pour ressentir la différence entre les deux rotations.

    J'utilise beaucoup ces gestes avant de rentrer sur scène pour m'aider à être dans une logique de concentration que l'on va, ensuite, partager avec autrui.

     

    Conseils d'utilisation

     

    "Les nains de la mine" sont une série de gestes qui favorisent la motivation. Il ne faut surtout pas les faire avec un groupe en effervescence. C'est vraiment l'enchaînement idéal quand "on n'a pas envie...", pas envie de s'y mettre, pas envie de décoller, pas envie de sortir...

    On peut, bien sûr, utiliser tous ces mouvements de façon individuelle sans en faire un enchaînement. Chacun, à sa manière fait travailler la diagonale du corps sur différents plans de l'espace pour apprivoiser cette configuration.

     

    Conseils d'utilisation

     

    "La marche du pingouin" est assez complexe, parce qu'elle nous oblige à utiliser notre corps comme nous n'en n'avons pas l'habitude. Même pour les personnes qui ont des facilités, la diagonale du buste reste un apprentissage parce que nous ne l'utilisons presque jamais dans notre quotidien. C'est donc un mouvement d'exploration quand on commence à être à l'aise avec ces gestes.

     

    Conseils d'utilisation

     

    "La marche du cachalot" est une très belle marche qui travaille l'ouverture du corps. On ouvre la cage thoracique avec les épaules ainsi que le bassin pour essayer de se sentir comme un poisson dans l'eau. C'est une marche qui peut permettre de travailler l'assurance et la confiance en soi. Plus l'ouverture est grande et généreuse, plus nous avons la capacité de nous positionner dans l'espace.

    Je m'amuse souvent à faire cette marche en pensant à la concrétisation de projets futurs.

     

     

    La suite de cet article prochainement...

    Merci.